[ Detox ] Comment faire un jeûne partiel

[ Detox ] Comment faire un jeûne partiel

Pendant toute la période des fêtes de fin d’années, je me suis fait plaisir sans compter… Je ne suis pas une grosse mangeuse et j’ai peu de goût pour le sucre, mais j’ai quand même fait une sacré entorse à mon régime alimentaire !

Après toutes ces agapes, mon corps m’ a fait comprendre qu’il serait temps de se calmer un peu, afin de commencer une nouvelle année dans les meilleures conditions possibles.

Je l’ai écouté et je me suis dit que c’était le moment idéal pour faire un petit jeûne partiel.

 

Jeûne partiel, késaco ?

Jeune partiel, ou intermittent, ou encore séquentiel, ça veut dire quoi ? Vous connaissez sans dote le jeûne, qui consiste tout simplement à arrêter de manger, dans certaines circonstances et d’une certaine façon, bien sûr. Ce doit être très encadré, pour ne pas risquer de se déshydrater ou de créer des carences…
Pour être honnête, je n’ai jamais eu le courage de me lancer là-dedans.. Alors le jeûne partiel, c’est peut être une bonne idée ?

 

En quoi cela consiste ?

C’est très simple : cela consiste à mettre son corps au repos (de nourriture) pendant 12 à 16 heures… Afin de permettre au foie, qui a été très sollicité pendant cette période de fête, de pouvoir faire son travail de détox.
Bien que l’on imagine le contraire, cela donne un regain d’énergie, et cela booste nos défense immunitaire. Et bien sur, cela permet de reprendre contact avec les sensations de faim et de satiété, ce qui est indispensable pour une alimentation équilibrée.

Et puis, chose non négligeable, cela permet au corps de bien évacuer toutes les toxines, donc d’avoir un teint plus clair et une peau plus saine.

Attention cependant : pendant toute la durée du jeûne partiel, s’il ne faut évidement pas manger, il est très important de bien s’hydrater ! C’est le moment de boire du thé Matcha...:) De l’eau, du thé ou des infusions. Mais évitez aux jus de fruits qui sont plein de sucre !

 

Le jeune partiel, en pratique

En pratique, voilà comment l’intégrer dans une journée : ne pas s’alimenter pendant 12 / 16 ou 24 heures. Pour faire simple, vous faites un repas (ou deux maxi) par jour.
Pour s’aider, bien évidemment on y intègre les heures de sommeil, car elles ne génèreront aucune sensation de faim.

Par exemple :
J’arrête de manger à 20h. J’ai fait un dîner léger. Et je ne mange plus jusqu’au déjeuner à 13 heures. J’ai donc jeûné pendant 17 heures. Pendant ce temps là par contre, j’ai pensé à m’hydrater régulièrement.

 

Dans son livre Le Fasting, JB Rives raconte qu’il a choisi, sur la base des données scientifiques publiées, de jeûner 16 heures. Il conseille donc de mettre en place un jeûne intermittent entre 20h et 12h le lendemain au minimum. Mais chacun peut trouver la période de 16h qui lui convient le mieux. Un jeûne de 16h par jour est peu contraignant, et compatible avec une vie sociale.

Source : www.lanutrition.fr

Mon expérience

  • Jour 1 :
    Je n’ai aucune sensation de faim quand je me lève (tard) le matin. Il faut dire que j’ai avalé un dîner conséquent la veille au soir Je ne bois qu’une grande tasse de thé Matcha.
    A midi et à 16 heures, je n’ai toujours pas faim, ni envie de manger.
    Le soir je prends un dîner léger ; je n’ai toujours pas faim et je le prends davantage par habitude : un bol de bouillon de volaille, un morceau de blanc de dinde et quelques carottes et morceaux de poireau qui ont cuit dans le bouillon.
  • Jour 2 :
    Je n’ai toujours pas faim. Ma routine alimentaire est la même que la veille.
    Le soir, je fais encore plus léger : juste un bol de bouillon de volaille.
  • Jour 3 :
    Ce matin, j’ai un plus faim que les autres jours. Je m’astreins tout de même à ne prendre qu’un bol de thé Matcha au petit-déjeuner.

     A midi, mon estomac me demande de le nourrir : je mange une salade composée, avec des crudités et quelques morceaux de fromages.
    A 16 heures, je mange un yaourt nature.
    Le soir, je mange un dîner léger,
    comme à mon habitude : un filet de poisson avec quelques cuillères de riz.
  • Jour 4 :
    Nous sommes le 31 décembre : ce soir c’est Nouvel An et nous avons prévu un bon dîner. Ça tombe bien, j’ai faim à nouveau !

 

Résultats

Ces quelques jours de jeûne partiel m’ont fait du bien : je ne ressent aucune lourdeur, comme cela arrive parfois après les fêtes, et je suis en pleine forme.
Le verdict de la balance : juste exactement comme avant !!!
Je suis ravie. Je n’avais pas fait cela pour perdre du poids, mais ne rien avoir pris pendant les fêtes est déjà une grande victoire.

 

Source :

1 Commentaire

  • Florence morin Posted 6 février 2020 9 h 59 min

    Merci Véronique pour cet article très intéressant, comme toujours. J’ai déjà entendu parler des vertues du jeûne mais je n’ai jamais essayé. Je crois que je vais me lancer cette fois. Ton conseil de jeûner de 20h à 13h me semble très accessible. Et bien sûr, je penserai à m’hydrater avec du thé Matcha !
    J’adore tes articles. Merci pour le plaisir que j’ai à les découvrir.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *